Le pirate et l'Exorciste 1 - Bienvenue à la mort du temps 3/8

Publié le par Sélène Alys

Ce fut moins long qu’elle ne le craignait. Plus douloureux, cependant. Sa tentative avortée de réveiller les matelots fraichement décédés devaient en être la cause.
Elle n’était plus seule dans la pièce. Un mousse était là. Un jeune garçon, peut-être même plus jeune qu’elle, passait la serpillère dans la cale. Les cheveux longs et sales, emmêlés dans ce qui ressemblait à des dreadlocks, plusieurs débardeurs entassés sur son dos, un pantalon aussi sale que ses cheveux, les pieds nus, il ne semblait pas être en bonne santé. Un Nul, probablement.
Il leva les yeux vers elle. De la tristesse. De la pitié.

Aucune peur.
Il détourna le regard, se dépêcha de terminer son travail et quitta la cale sans un mot, sans s’apercevoir qu’il passait à travers le fantôme de ce qui semblait être un pirate en colère.
Elle ferma de nouveau les yeux. Maintenant, elle avait besoin de repos.
Si elle voulait sortir d’ici avant que les pirates n’apprennent que personne ne paierait pour elle, elle devait être en possession de tous ses moyens.

 


Plusieurs heures passèrent sans qu’elle ne voie personne. En tout cas, personne de vivant.
[Punissez-le ! Ce traitre, punissez-le !]
[Qu’il meurt.]
Elle préférait les ignorer. Elle détestait les fantômes. Ceux morts de morts violente en tout cas. Ils avaient toujours des récriminations et ne comprenaient jamais quand elle ne pouvait rien pour eux. Elle était incapable d’apporter la paix à un fantôme. Ce n’était pas sa spécialité.
[Mademoiselle, tuez-le pour nous, s’il-vous-plait.]
Le fantôme était passé au travers des barreaux de sa cage pour porter son visage à quelques centimètres du sien. Sandra n’en avait cure. Elle regardait à travers lui comme si elle ne le voyait pas.
Bien sur, le fantôme n’était pas dupe. Il avait reconnu en elle une Exorciste et pensait qu’elle pourrait lui venir en aide.
L’arrivée du jeune mousse détourna l’attention du fantôme. Son visage se déforma par la haine. Il marcha vers le garçon, leva le poing et le frappa. Bien sur, le coup passa au travers de sa cible. A peine le mousse eut-il un frisson.
[Meurt ! Meurt !]
Le second fantôme présent dans la cale grogna et voulu se jeter sur le garçon. Lui aussi ne pu l’atteindre.
Sandra retint un sourire moqueur. Les fantômes seraient toujours fidèles à eux-mêmes.
Le garçon portait un plateau. Un broc d’eau, un peu de pain et de viande séchée, voilà tout ce qu’il y avait. Il s’agenouilla devant la cage de Sandra, ouvrit une petite porte et fit glisser le plateau à l’intérieur.
Pendant tout ce temps, il n’avait pas levé les yeux sur elle.
Il sortit de nouveau, puis revint quelques minutes plus tard avec un second plateau. Il s’installa dans un coin de la cale, le plus loin possible d’elle, et se mit à manger.
Elle l’imita en silence, sans le quitter des yeux.
Si elle devait rester longtemps ici, elle aurait aimé avoir un peu de compagnie. Autre que celle des fantômes. Même celle d’un pirate.
Les fantômes gravitaient autour du mousse et tentaient encore de le frapper.
-Vous n’y arriverez jamais, dit-elle. Vous ne pouvez pas l’atteindre.
Les fantômes et le mousse se tournèrent vers elle, l’un avec une expression de surprise inimitable, les autres avec de la colère.
[On finira par y arriver !]
-Pardon ?
Elle secoua la tête.
-Ce n’était pas à vous que je parlais, dit-elle au garçon.
Il blêmit. Prit son plateau et quitta la cale. La laissa seule.
Elle repoussa le sien, s’entoura les genoux de ses bras et posa la tête dessus.
Son séjour ici allait vraiment être très long.

 

noble_woman_by_eliz7-d3gpaag.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article